Aller au contenu

Dossier : Vous êtes propriétaire / Amélioration

Dispositif Besson ancien - Amélioration

Une déduction spécifique des revenus fonciers issus de certains baux peut être obtenue, quelle que soit la date d'acquisition du bien.

Ce régime ne concerne que les baux renouvelés ou reconduits entre le 1er janvier 1999 et le 31 août 2006. Un nouveau dispositif, appelé « Borloo dans l'ancien » se substitue au dispositif  « Besson ancien » pour lequel il n'y a plus de nouveaux bénéficiaires depuis le 30 septembre 2006, mais il continue d'exister pour le stock des contribuables ayant opté pour ce régime.

L'option doit avoir être exercée lors de la déclaration de revenus de la première année au titre de laquelle est demandé le bénéfice de l'avantage fiscal.
L'engagement de location doit être joint à la déclaration de revenus, et doit être accompagné de certains justificatifs (copie du bail, copie de l'avis d'imposition du locataire établi au titre de l'avant dernière année précédant celle de la signature du bail).

Champ d'application

Ce régime ne concerne que les propriétés urbaines situées en France (métropole et DOM).
Seuls peuvent bénéficier de la mesure les logements anciens. Sont assimilés à des logements anciens tous les logements qui, de par leurs caractéristiques, ne pourraient pas ouvrir droit à la déduction au titre de l'amortissement Robien. La date d'acquisition du bien n'a pas d'importance.
Le logement doit respecter des normes minimales d'habitabilité.

Caractéristiques du dispositif

Déduction spécifique26 %
Engagement de location6 ans puis 3 ans reconductibles
Déficit foncier de l'année imputable sur le revenu globalOui, jusqu'à 10.700 €
Financement Action Logement (pour les travaux de remise en état)
  • Jusqu'à 50 % maximum et 15 % minimum du coût des travaux, dans la limite de 12.800 €
  • Taux maximum : 1 % l'an
Plafonds de loyer (par mois et par m2 utile pour les baux renouvelés ou  reconduits en 2016)
  • Zone A : 18,49 €
  • Zone B1 et B2 : 12,09 €
  • Zone C : 8,76  €
Les zones A, B, C sont définies par l'arrêté du 10 août 2006 (modifiant l'arrêté du 19.12.03)
Restrictions concernant le locataireIl ne doit pas appartenir au foyer fiscal du bailleur.
Conditions particulières pour les ascendants ou descendants
Plafond de ressources locataire en €
pour les baux reconduits ou renouvelés en 2015
Composition du foyerZone AZone B1 et B2Zone C
Pers. seule46 835 €36 198 €31 675 €
Couple69 995 €48 336 €42 573 €
Pers. seule ou couple ayant 1 pers. à charge84 138 €58 127 €50 966 €
Pers. seule ou couple ayant 2 pers. à charge100 784 €70 169 €61 681 €
Pers. seule ou couple ayant 3 pers. à charge119 311 €82 543 €72 392 €
Pers. seule ou couple ayant 4 pers. à charge134 255 €93 024 €81 661 €
Majoration par pers. à charge+ 14 965 €+ 10 375 €+ 9 276 €

Les ressources à prendre en compte correspondent au revenu fiscal de référence de l'année 2014.

Vos avantages

Vous bénéficiez d'une déduction spécifique de 26 % de vos revenus fonciers imposables pendant les six premières années de location.

Vos engagements  

Vous louez votre logement nu :

  • pendant six ans au moins ;
  • à usage d'habitation principale ;
  • à une personne autre qu'un membre de son foyer fiscal, un ascendant, un descendant ou une personne occupant déjà le logement et dont les revenus lors de l'entrée dans les lieux sont inférieurs à plafond de ressources ;
  • pour un loyer inférieur à un plafond.


Cependant, le propriétaire-bailleur ayant rempli les conditions du dispositif pendant trois ans, peut mettre le logement à disposition de l'un de ses ascendants ou descendants et ce pendant une durée de neuf ans. Le terme de la période d'application du dispositif est reporté d'une durée équivalente.

Cet article vous a-t-il été utile ?

caractères

Ignorer

Les autres articles de "Amélioration"

  • Autorisation d'urbanisme

    En fonction de l’importance des travaux envisagés, les démarches ne sont pas les mêmes. Vous pouvez aussi avoir à déposer une demande de déclaration préalable ou de permis de construire à la mairie.

  • Financement

    Certaines améliorations apportées à votre logement peuvent représenter des coûts conséquents. Il existe pour cela des prêts, aides et subventions permettant de financer une partie de ces améliorations.

  • Aides locales à l'éco-rénovation

    Les propriétaires occupants ou bailleurs peuvent bénéficier, dans leurs départements, d’une aide financière d’une collectivité pour améliorer la performance énergétique de leur logement.

  • Réduction d’impôt pour investissement locatif "Duflot"

    Le dispositif d’investissement locatif intermédiaire, dit « Duflot » vise les opérations réalisées entre le 1er janvier 2013 et le 31 août 2014.

  • Dispositif Borloo ancien - Amélioration

    Ce dispositif concerne les logements conventionnés avec l'Agence Nationale de l'Habitat (Anah) et mis en location à compter du 1er octobre 2006

  • Contribution du locataire au partage des économies d'économie

    Une contribution financière en sus du loyer et des charges peut être demandée au locataire lorsque le bailleur a réalisé dans le logement loué nu à titre de résidence principale, ou dans les parties communes de l’immeuble, des travaux d’économies d’énergie.

Retour en haut de page