Aller au contenu

Bail d’habitation / Changement partiel d’affectation

Cass. Civ III : 9.12.09
Décision : n°08-18038


Dans un bail à usage d'habitation, l'autorisation donnée par le bailleur en cours de bail d'affecter une pièce à usage commercial (salon de coiffure en l'espèce) ne remet pas en cause l'affectation contractuelle convenue initialement entre les parties. L'autorisation administrative accordée en vertu de l'article L.631-7 du CCH visant à faciliter l'exercice d'une activité professionnelle dans la résidence principale, revêt un caractère personnel et est limitée dans sa durée et ne remet pas en cause cette affectation.

Retour en haut de page