Aller au contenu

Demande en liquidation d’astreinte/ absence d’autorisation de l’AG

Cass.Civ. II : 10.2.11
Décision : n°10-30576



En principe, le syndic ne peut agir en justice au nom du syndicat sans y avoir été autorisé au préalable par une décision d’assemblée générale. Une telle habilitation n’est cependant pas exigée pour les demandes relevant des pouvoirs du juge des référés (décret du 17.3.67 : art. 55 al.2). Dès lors, le syndic n’a pas à obtenir cette autorisation pour saisir le juge qui avait condamné en référé un copropriétaire à démolir sous astreinte des travaux illicites si celui-ci s’est réservé le pouvoir de liquider ladite astreinte. Il en aurait été différemment si l’action en liquidation n’avait pas relevé des pouvoirs du juge des référés.

Retour en haut de page