Aller au contenu

Architecte/devoir de conseil

Cass. Civ III : 10.7.12
Décision n°
11-18805


Cet arrêt retient le manquement de l’architecte à son devoir de conseil. Ce manquement se caractérise à la fois par le dépôt de 5 demandes de permis de construire, tout en ignorant les réserves résultant des certificats d’urbanisme et par l’absence de mise en garde auprès du maître de l’ouvrage.

Retour en haut de page