Aller au contenu

Bailleurs et locataires dans le parc privé

ANIL, Jean Bosvieux, Novembre 2012


Les quelques six millions de logements que compte le parc locatif privé français sont, pour l’essentiel, entre les mains de particuliers. La part des investisseurs institutionnels, importante au début des années 1980, s’est amenuisée et n’est plus aujourd’hui que marginale.
Localisé principalement dans les zones urbaines, ce parc est constitué de logements de relativement petite taille et de qualité inégale. Il loge une forte proportion de ménages jeunes et mobiles. Les loyers varient fortement en fonction de la localisation entre les deux extrêmes que sont l’agglomération parisienne, où l’écart avec les loyers du secteur social est très important, et les communes rurales où il est faible, voire inexistant.
Le bailleur moyen a 55 ans, possède 2,1 logements locatifs et est propriétaire de sa résidence principale. Bien que plus de six bailleurs sur dix ne possèdent qu’un seul logement locatif, une part importante du parc est concentrée entre les mains d’un petit nombre de propriétaires : 20% des bailleurs détiennent en effet plus de la moitié du parc. Les 2% de bailleurs possédant dix logements ou plus en détiennent à eux seuls 16,5%.
 Si les bailleurs ne sont guère plus âgés que les non bailleurs (52 ans en moyenne), ils s’en distinguent par un revenu nettement plus élevé et un patrimoine global bien plus conséquent, dans lequel le patrimoine locatif est minoritaire. A l’exception de ceux qui détiennent un nombre important de logements, le produit de la location ne constitue qu’un revenu d’appoint.

Téléchargez l'étude au format pdf - taille: 545 ko.

Retour en haut de page