Aller au contenu

Comment préparer le financement de son projet immobilier ?

À jour au 4 mai 2021

Le prêt immobilier constitue, pour bon nombre d’acheteurs, une condition essentielle à l’acquisition d’un logement. Pour anticiper les éventuelles problématiques et sécuriser votre projet, il est important de se faire accompagner, de s'informer. Des outils pratiques pour concrétiser votre projet d’achat immobilier vous sont proposés.

Calculez votre capacité d’emprunt

La capacité d’emprunt, c’est-à-dire la somme que vous pourrez dépenser pour acheter votre logement, est le point de départ de votre réflexion. Elle permet notamment d’affiner vos recherches et de rester réaliste dans votre projet d’acquisition.
L’évaluation de votre capacité d’emprunt repose sur le montant que vous serez en mesure de rembourser chaque mois. Le calcul prend en compte les entrées d’argent (par exemple votre salaire, les primes, des revenus locatifs éventuels) auxquelles on soustrait les sorties (impôts, charges, assurances…).

Souvent, il est intéressant de connaître cette somme avant même de consulter un établissement de crédit. Il faut savoir que, en règle générale, les établissements financiers demandent que le taux d’effort, donc le rapport entre les remboursements de vos prêts rapportés à votre revenu, ne dépasse pas le tiers de votre revenu mensuel.
Si vous souhaitez acheter en couple, votre situation financière pourra être appréciée différemment par la banque selon que vous êtes mariés ou en concubinage. 

Par exemple, deux concubins peuvent faire l’objet d’une appréciation séparée par l’organisme prêteur, pouvant aboutir à l’obtention d’un prêt d’un montant plus faible. Pour en savoir plus, sur l'achat en concubinage.

Définissez votre budget en tant que propriétaire

Si votre capacité d’emprunt est un point de départ indispensable, il faut également prendre en compte le fait que votre remboursement s’étendra sur plusieurs années. À ce titre, il est important d’estimer votre budget une fois propriétaire.

De la totalité des ressources disponibles, déduisez les sommes que vous devrez payer, notamment :

  • les mensualités du prêt ;
  • les assurances liées au crédit (assurance décès-invalidité, assurance perte d’emploi) ;
  • les frais de fonctionnement de votre nouveau logement (factures d’énergie, charges de copropriété, taxes foncières, taxe habitation...) ;
  • les dépenses quotidiennes (alimentation, voiture, loisirs, scolarité des enfants…).

Il est important de tenir compte également de certaines dépenses inévitables liées à votre déménagement : frais de déménagement, achat de meubles, d’appareils électroménagers...

Renseignez-vous sur les financements existants 

Il existe différents prêts pouvant être mobilisés pour financer votre projet : Prêt à taux zéro (PTZ), prêt Action Logement, Prêt d’accession sociale (PAS), prêts ou aides de collectivités locales.

Pour être informé gratuitement sur l’ensemble des prêts et aides qui existent, prenez rendez-vous avec un conseiller.

Lisez votre contrat de crédit immobilier

L’offre de prêt, qui synthétise vos droits et vos obligations, formalise votre relation avec le prêteur. Il est tout à fait possible, avant de vous engager, de faire jouer la concurrence en comparant les différentes propositions. Les informations que le prêteur est dans l’obligation de fournir sont synthétisées sur la Fiche d’information standardisée européenne (Fise).

L’établissement d’un contrat de prêt immobilier est gratuit et engage le prêteur pendant une durée de 30 jours. L’offre inclut l’identité du prêteur, la nature et l’objet du prêt et précise la garantie exigée. Dans certains cas, l’offre de prêt peut-être annulée.

À compter de la réception de l’offre de prêt, vous bénéficiez d’un délai de réflexion de 10 jours. À partir du 11e jour, et avant la fin de la validité de l’offre, vous exprimez votre acceptation ou votre refus.

Que contient le contrat de prêt immobilier ?

Déblocage des fonds et remboursement du prêt immobilier

En fonction du type d’achat immobilier, le versement du prêt par la banque a lieu à la signature de l’acte notarié (achat dans l’existant) ou au fur et à mesure de l’avancement des travaux (achat sur plan).

Chaque mois, pendant toute la durée du prêt convenu, vous réglerez les mensualités telles que définies dans l’échéancier communiqué par la banque.

Il est possible de rembourser une partie du prêt ou sa totalité par anticipation. Dans certains cas, des pénalités de remboursement anticipé sont applicables. Il appartient à l’établissement de crédit de vous informer gratuitement sur le montant de ces pénalités, pour vous aider dans votre décision.

Cet article vous a-t-il été utile ?

caractères

Ignorer
Retour en haut de page