Aller au contenu

Dossier : Vous êtes locataire / Location vide (locataire)

État des lieux

L'état des lieux, appelé aussi "constat d'état des lieux", est un document important qui décrit l’état du logement.

Le locataire et le propriétaire doivent ensemble constater par écrit l'état des lieux lors de la remise des clés et au moment de leur restitution. Il doit être rédigé de manière très précise dans la mesure où c'est en comparant l'état des lieux dressé à l'arrivée et à la sortie du locataire que le propriétaire pourra demander la réparation de certains éléments détériorés.

Cet écrit doit obligatoirement être joint au contrat de location. Il peut être établi sur support papier ou sous forme électronique. 

Il est remis en main propre ou par voie dématérialisée à chacune des parties ou à leur mandataire au moment de la signature. Un exemplaire du constat d'état des lieux doit être conservé, par chacune des parties, pendant toute la durée de la location.

Un exemplaire du constat d'état des lieux doit être conservé, par chacune des parties, pendant toute la durée de la location.

Cet article vous a-t-il été utile ?

caractères

Ignorer

Les autres articles de "Location vide (locataire)"

  • Bail (Location vide)

    Le bail d'un logement loué à titre de résidence principale doit être écrit. Il peut être établi sous seing privé (sur papier libre) ou par un notaire (acte notarié).

  • Droits et obligations du locataire

    Le contrat de bail fait naître, pour le propriétaire ainsi que pour le locataire, des droits et obligations.

  • Charges

    Les charges locatives désignent les dépenses payées initialement par le propriétaire et que le locataire doit rembourser, conformément au décret du 26 août 1987.

  • Renouvellement du bail (Location vide)

    À l'expiration du bail, si aucune des parties n'a délivré de congé régulier, le contrat avec le locataire en place se poursuit. Le renouvellement peut être expresse ou tacite.

  • Fin du bail (Location vide)

    Le locataire peut mettre fin au bail à tout moment dès lors qu'il délivre un congé régulier. Le bailleur ne peut y mettre fin que dans trois hypothèses.

  • Recours en cas de litige (Locataire)

    La saisine de la Commission départementale de conciliation constitue, pour certains litiges, le préalable obligatoire à une action judiciaire.

  • Intempéries et assurances (location vide)

    Votre assurance couvre les dégâts subis par votre logement à la suite d'une tempête ou d'une catastrophe naturelle.

Retour en haut de page